Home

Coucher de soleil sur la mer, derrière les îles de Aurigny, Guernesey, Sercq et Jersey

Barneville -Carteret

L’immigration Normande dans l’Italie du Sud, XI- XII siécle .

Une conquête ni planifiée ni organisée.

La conquête normande de l’Italie du Sud se fait progressivement au XIe siècle et, pour ce qui est de la prise de Naples, au XIIe siècle. Elle est l’œuvre d’aventuriers et mercenaires normands initialement au service de princes lombards et byzantins, qui obtiennent au fil des batailles divers territoires et fiefs pour leur propre compte, et acquièrent leur autonomie et indépendance politique dans les cinquante années qui suivent leur arrivée.

 « Aucun projet préétabli, aucun plan à court ou à long terme n’ont présidé aux opérations de conquête, si ce n’est dans les derniers temps quand la prise du pouvoir sembla possible b 1 ».

Il s’agit au départ de groupes de mercenaires indépendants au service de princes indigènes.

D’après des études récentes 1, les deux tiers des immigrants de cette époque sont des Normands et le reste est constitué d’Angevins, de Manceaux, de Flamands et de Francs b 1. Ces Normands sont originaires de Normandie, principalement du territoire de l’actuel département de la Manche, et issus de la classe des seigneurs de rang modeste incapables de donner des terres à leur famille nombreuse b 1.

L’immigration normande dans le Mezzogiorno n’a rien de massif mais on estime qu’entre les années 1010 et les années 1120, il y a un flux constant de départs du duché de Normandie vers l’Italie du Sud et la Sicile et on a pu en évaluer le nombre à quelques centaines de Normands (et Français) pendant un siècle environ entre le XIe et le XIIe siècle 2.

Outre le manque de terre, on peut citer comme raisons de cette émigration, le besoin de s’exiler pour fuir l’autorité du pouvoir ducal, « le désir de tenter la fortune par le service des armes », ou encore des raisons propres au pays conquis comme ses richesses et ressources naturelles ainsi que ses faiblesses politiques et institutionnelles b 1.

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Conqu%C3%AAte_normande_de_l%27Italie_du_Sud#cite_note-P._Bouet-1

https://www.canal-u.tv/video/universite_de_rouen/les_normands_en_italie_du_sud_et_en_sicile_xie_xiie_siecles.39447

Vieille Église, XIIè siècle, Barneville-Carteret

Entre le cap de Carteret et le massif dunaire de Baubigny, la vieille église est bâtie au XIIè siècle sur la falaise. Elle est placée sous le vocable de Saint Germain Le Scot qui évangélisa le Cotentin au Vè siècle. Remaniée au XVè siècle, l’église est déjà en mauvais état quand, menacée par la mer, elle est abandonnée entre 1686 et 1689. Partiellement démo-lie, ses pierres servent à l’agrandissement de l’église Saint-Louis, alors église paroissiale de Carteret. Selon la légende locale, la vieille église aurait été édifiée à proximité du village primitif de Carteret, détruit par le raz de marée de 709 ou bien engloutit par les sables. Le vieux village conserve tout son mystère, nulle trace n’en ayant jamais été découverte. A la fin du XIXè siècle, avec la mode des bains de mer, Carteret devient une station balnéaire très prisée. De nombreux visiteurs effectuent la promenade du sentier des douaniers et viennent admirer les ruines de la vieille église et le panorama que l’on y découvre.

Source: https://station.barneville-carteret.fr/la-plage-de-la-vieille-eglise/

About

Qui je suis


Bonjour, je m’appelle Valentina, la créatrice de chateaugreen.com.

Philologue classique, master en médiation culturelle. J’ai commencé à travailler dans une entreprise multinationale en tant que « Office Specialist », puis je suis passé aux Ressources Humaines et enfin à l’équipe « Finances ». J’ai travaillé comme Event Manager et Resposable developpement commercial pour une entreprise française à Rome et, après avoir rencontré Nicola à Paris en voyage d’affaires, j’ai déménagé en France. Paris a été une belle parenthèse dans ma vie mais maintenant Nicola et moi vivons en Normandie, dans un beau château que nous gérons avec tant d’amour.

Ici, nous avons compris que le mode de vie de notre enfance n’était pas perdu, il n’était bien caché que dans une région loin du bruit métropolitain.

Nous avons compris que nous ne voulons plus vivre en ville, que pour nous le contact avec la nature est essentiel pour trouver une dimension humaine et spirituelle équilibrée.

Ici, nous avons compris que notre amour pour les choses simples, les métiers anciens, l’agriculture du passé, la mer et l’histoire humaine, n’étaient pas seulement un passe-temps mais pouvaient (re)devenir notre style de vie.

Avec le projet Chateaugreen nous voulons donc valoriser les points forts incontestables que nos régions d’origine (Pouilles et Campanie) et la magnifique région qui nous accueille, la Normandie, ont en commun.

Nous voulons partager notre expérience avec tous ceux qui partagent nos mêmes valeurs ou ceux qui recherchent simplement les leurs dans le but de vivre la vie au mieux de leurs possibilités et en harmonie entre les différences.

Saint Vaast

Blog

Contact

email: contact@chateaugreen.com